Unccas

  COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Comment, sur le terrain, les CCAS
renforcent l'accès aux soins


Paris, le 11 juin 2014

L'Union nationale des centres communaux d'action sociale (UNCCAS) a présenté ce 11 juin, à Paris, une enquête* sur le rôle des élus locaux et des quelque 500 CCAS engagés dans l'accès aux soins et à la santé des personnes en difficulté.

Ce 7ème numéro de la série Enquêtes et observations sociales précise le profil des personnes aidées et les deux grands leviers d'intervention des CCAS en matière d'accès aux soins : les aides financières ; les actions relevant de l'accès aux droits et aux dispositifs légaux. L'enquête montre ainsi comment les CCAS luttent, à leur niveau, contre le renoncement aux soins ou le non recours qui touche encore aujourd'hui plus de 20 % des bénéficiaires potentiels de la CMU-C.

Cette enquête, réalisée avec le soutien du Fonds CMU, complète d'autres actions de l'UNCCAS dans le champ de la santé tel que son partenariat, signé l'an dernier avec la CNAMTS, dans le cadre du plan de lutte contre la pauvreté.


60 % des CCAS engagés dans la santé octroient des aides financières aux plus modestes

  • 3 millions d'euros d'aides financières à la santé ont été octroyées par les CCAS en 2013
  • Ces aides financent surtout l'achat de petits appareillages (prothèses auditives, lunettes, orthodontie) et l'aide à l'acquisition d'une complémentaire
  • Les bénéficiaires sont majoritairement des femmes ; 42 % sont retraitées.
  • Près de la moitié des demandeurs disposent de ressources mensuelles entre 500 à 1000 euros.
  • Près d'un quart des bénéficiaires de ces aides financières ne sont couverts par aucune complémentaire santé.

80 % des CCAS engagés dans la santé aident les personnes à accéder à leurs droits
  • La plupart des CCAS informent, aident à la constitution des dossiers de demande d'aides légales (CMU, CMU-C, ACS, AME) et orientent les personnes, principalement vers la CPAM.
  • 15% des CCAS engagés dans la santé ont déjà été confrontés à des signalements de refus de soins opposés aux bénéficiaires de la CMU-C ou de l'AME.
  • Les CCAS ont un rôle de prévention et de coordination. Lorsqu'un atelier santé ville existe sur leur territoire, 68 % des CCAS y participent.
* L'action de 375 CCAS a été étudiée dans cette enquête réalisée d'octobre à décembre 2013



Contact presse : Hélène-Sophie Mesnage, 03 20 28 07 55, hsmesnage@unccas.org


CMU-C : Couverture maladie universelle complémentaire
ACS : Aide à l'acquisition d'une complémentaire santé
AME : Aide médicale d'Etat


A propos de l’UNCCAS
L'Union nationale des centres communaux et intercommunaux d'action sociale (UNCCAS) regroupe 4000 CCAS/CIAS adhérents (6500 communes) dont l'action concerne 70% de la population, en métropole et outre-mer. Les CCAS et CIAS, établissements publics locaux, ont un rôle de prévention et de développement social dans leur commune/intercommunalité. Ils gèrent de nombreux équipements et services de proximité en direction des familles, des personnes en difficulté, des personnes âgées ou handicapées.