Unccas


  COMMUNIQUÉ DE PRESSE




Précarité énergétique :
en 2011, les CCAS ont aidé 150 000 ménages
pour un montant global de 23 millions d’euros


Paris, le 27 mars 2013

L’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS), association représentant les maires-adjoints aux affaires sociales et leurs CCAS, publie aujourd’hui une enquête sur "L’implication des CCAS/CIAS dans la lutte contre la précarité énergétique"*.


Principaux chiffres

  • Près de 80 % des CCAS sont confrontés, depuis 3 ans, à une hausse des demandes d’aides à l’énergie (hors eau et carburants) de la part de ménages en difficulté .
  • La demande de prise en charge d’un impayé est le premier motif de sollicitation du CCAS (94 % des CCAS sont sollicités pour ce motif), pour des montants le plus souvent supérieurs à 200 €.
  • Les personnes isolées et les familles monoparentales sont celles qui se tournent le plus vers le service public de proximité.
  • 83 % des CCAS attribuent des aides à l’énergie à des personnes non prises en charge par les Fonds de solidarité logement (FSL) départementaux et cela pour diverses raisons : personne hors critères d’éligibilité, FSL déjà attribué la même année, fonds épuisé, avances sur droit liés à des délais d’obtention trop longs…
  • 71 % des CCAS travaillent régulièrement avec EDF, 52 % avec GDF. Les contacts sont bien moins fréquents avec les nouveaux fournisseurs d’énergie. La première solution mise en place est l’échelonnement de dettes et l’allongement du délai de paiement.
  • Outre leur réactivité, les CCAS ont un rôle important d’information et d’orientation des usagers vers les acteurs locaux spécialisés dans l’amélioration des conditions de logement.
Face à ces constats, les préconisations de l’UNCCAS
  • Interpeller les fournisseurs et l'Etat sur l'augmentation du coût de l'énergie, son impact sur le budget des ménages en difficulté et par voie de conséquence sur les budgets des CCAS sollicités sur de nombreux autres fronts : aide alimentaire, accompagnement des personnes âgées, petite enfance, etc.
  • Elargir l’accès aux tarifs sociaux : application des tarifs sociaux à toute personne en dessous du seuil de pauvreté et par tous les fournisseurs.
  • Signer des conventions-cadre entre CCAS et fournisseurs d’énergie afin de renforcer la prévention en amont.
  • Harmoniser, de manière souple, les différents fonds de solidarité logement départementaux (redéfinition des critères, délais de traitement, publics, plafond de ressources, etc.) en y impliquant aussi davantage les CCAS.
  • Valoriser l'implication des CCAS en termes de détection et d'orientation des personnes pour l'amélioration du logement.
* Près de 800 CCAS (20 % des adhérents à l’UNCCAS) ont répondu à cette enquête menée entre octobre et décembre 2012.


  Cliquez ici pour télécharger les résultats de l'enquête






Contact presse : Hélène-Sophie Mesnage, 03 20 28 07 55, hsmesnage@unccas.org


A propos de l’UNCCAS
Fondée en 1926, l’UNCCAS est la seule association représentant les élus communaux/intercommunaux chargés de l’action sociale et leur Centres communaux/intercommunaux d’action sociale (CCAS/CIAS) . Elle fédère près de 4000 CCAS/CIAS (6300 communes) au service de plus de 44 millions de citoyens, en métropole et outre-mer. La quasi totalité des villes de plus 10 000 habitants, les trois quarts des communes de 5 000 à 10 000 habitants et près de 2000 CCAS de communes de moins de 5000 habitants ont rejoint le réseau national. Les CCAS et CIAS, établissements publics locaux, ont un rôle de prévention et de développement social dans leur commune/intercommunalité. Ils gèrent de nombreux équipements et services de proximité en direction des familles, des personnes en difficulté, des personnes âgées ou handicapées.