Unccas Fondation GDZ-SUEZFondation GDZ-SUEZElisan


  COMMUNIQUÉ DE PRESSE




Lutte contre la précarité énergétique :
les acteurs sociaux locaux montrent l'exemple


Paris, le 19 décembre 2011


Le réseau européen pour l’inclusion et l’action sociale locale ELISAN, l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (UNCCAS) et la fondation d’entreprise GDF SUEZ ont décerné ce mois-ci à Paris, le Prix européen « Précarité énergétique : en sortir ! ».


Six acteurs locaux, publics ou associatifs, sont ainsi encouragés dans leur action contre cette forme de précarité qui toucherait entre 50 et 125 millions d’européens : la ville de Liverpool, le centre communal d’action sociale de Grenoble, le centre public d’action sociale de Saint-Gilles (Belgique), l’association Caritas de Francfort, l’ONG Pro-mente Karnten de Carinthie (Autriche) et le centre communal d’action sociale de Saint-Pierre de la Réunion.

1er prix
Ville de Liverpool (Royaume Uni) : programme « maisons saines »

Après un recensement exhaustif des problématiques rencontrées par les personnes en situation de précarité sur Liverpool - problèmes d’isolation, de chauffage, prévention des accidents – la ville s’est engagée dans un vaste programme d’amélioration des conditions de vie et du bien-être de ses habitants. Des services complémentaires ont été mis en place en parallèle de cette démarche préventive : accompagnement en matière de santé, informations pour un meilleur accès aux prestations et aides sociales, etc. Le projet s’appuie sur un partenariat fort avec l’ensemble des services sociaux et de santé, les systèmes de pension, etc.
Contact : hussein.khan@liverpool.gov.uk

2ème prix
Le CCAS de Grenoble (France) : programme intégré de lutte contre la précarité énergétique

Dans le prolongement de son plan d’action 2009/2014 auprès des populations précaires, le CCAS de Grenoble, avec l’appui de l’agence nouvelle des solidarités actives, a recensé les dispositifs existants sur l’agglomération (aides aux travaux, dispositifs d’aide à la personne) et réuni les acteurs afin de construire une réponse coordonnée. Une plateforme multi-partenariale de détection des personnes en situation de précarité et d’orientation - avec un numéro de téléphone unique - a été mise en place. La plateforme peut proposer un accompagnement, un diagnostic énergie à domicile, etc. Sont également en projet la création d’un fonds de solvabilisation des ménages en précarité énergétique et d’un observatoire de la précarité énergétique sur la région. Ce projet fondé sur la complémentarité des acteurs est transférable tant du point de vue des outils d’observation que de la méthodologie et des outils d’évaluation utilisés.
Contact : marie-automne.thepot@ccas-grenoble.fr

3ème prix
Le CPAS de Saint-Gilles (Belgique) : programme ECO&CO – école des consommateurs

Confronté aux problèmes de précarité énergétique, de logement, d’endettement, de santé de ses usagers, le Centre public d’action sociale (CPAS) de Saint Gilles s’est rapproché de différents partenaires pour faire évoluer les comportements de consommation. Le projet comprend des ateliers de sensibilisation, des audits énergétiques accompagnés de solutions techniques et comportementales, des accompagnements personnalisés sur 2 à 3 ans, un service ECO-ouvrier qui réalise gratuitement de petits travaux dans les logements. Le lieu d’accueil permet de créer du lien social avec des publics précarisés, de nouer et renforcer des partenariats locaux.
Contact : mmar@cpassaintgilles.irisnet.be

4ème prix
Caritasverband – Francfort (Allemagne) : projet Cariteam – Energiesparservice

Grâce à un partenariat initié en 2005 entre le département énergie de la ville, ses services sociaux et l’association Caritas, des demandeurs d’emploi sont formés afin de devenir des conseillers en économies d’énergie. Des outils sont mis à disposition (calcul de la consommation énergétique, livrets d’information, échantillons d’équipements) afin que les conseillers établissent un diagnostic au domicile des personnes à faibles revenus. Celles-ci bénéficient éventuellement de systèmes d’économie d’énergie, de petites installations (ampoules à économie d’énergie, minuteurs, etc.) et d’un rapport sur les économies potentielles à réaliser, illustré de gestes simples à reproduire au quotidien. En cas de problèmes plus importants, un centre dédié permet d’apporter des réponses plus précises. En 2010, plus de 2100 ménages à faibles revenus ont reçus visites et conseils. Ce projet permet aux demandeurs d’emploi de longue durée de retrouver un emploi et aux personnes d’améliorer leurs conditions de vie au quotidien.
Contact : marlene.potthoff@caritas-frankfurt.de

Le prix coup de cœur
Pro Mente Kärnten, Carinthie (Autriche) : Bois de chauffage et création d’emplois

L’industrie du bois est encore très présente en Carinthie, région de montagne située au sud de l’Autriche. Très utilisé comme moyen de chauffage, le bois présente néanmoins un coût important pour les personnes à faibles revenus. Le projet réunit deux organisations à but non lucratif : « SOMA » magasin social, et « pro mente Kärnten Arbeitsprojekte”, entreprise sociale accompagnant des personnes avec des handicaps physiques et psychologiques. La première propose depuis longtemps des produits alimentaires et des coupons pour du bois de chauffage à tarif réduit (- 25%). La seconde facilite l’emploi de personnes handicapées, durant certaines périodes, auprès de producteurs locaux pour des travaux de ramassage du bois. 10 emplois sont créés par an. Le bois est livré gratuitement.
Contact : richard.dabernig@promente-kaerten.at

Le prix encouragement
CCAS de Saint-Pierre, Ile de la réunion (France) : « Nout péi, nout soley » ou « Maîtrisons notre consommation pour un développement durable »

Le CCAS s’est rapproché de l’Agence régionale de l’énergie (ARER) pour agir auprès de familles en difficulté assez peu touchées par les actions de sensibilisation à la maîtrise de l’énergie. Le CCAS coordonne les interventions financières et techniques de différents opérateurs engagés dans l’amélioration de l’habitat (CAF, Fondation Abbé Pierre). L’ARER réalise le diagnostic énergétique personnalisé des foyers, la sensibilisation et l’information des familles, le suivi de la maîtrise des consommations d’eau et d’énergie. Après le diagnostic, l’auto-réhabilitation du logement, la sensibilisation, le CCAS et l’ARER accompagnent les familles pour l’achat ou la location d’un chauffe eau solaire (diminution de la facture énergétique et maîtrise des consommations d’eau). 10 familles ont expérimenté l’action au premier semestre 2011 et une trentaine d’autres sont concernées en ce second semestre. L’initiative s’inscrit dans le contexte énergétique particulier de la Réunion, où 67 % de la production électrique vient des énergies fossiles, et où l’approvisionnement électrique en continu de certains secteurs reste problématique.
Contact : ccas_st_pierre@yahoo.fr


Contacts Presse
GDF SUEZ : 01 44 22 24 35, gdfsuezpress@gdfsuez.com
UNCCAS et ELISAN : 03 20 28 07 55, hsmesnage@unccas.org


A propos d'ELISAN
Le réseau européen pour l’action sociale locale, ELISAN, a été créé en 2008 au Comité des régions. Il représente aujourd’hui 2 200 villes dans 12 pays européens. ELISAN a pour but de faire entendre la voix des élus locaux en charge de l’action sociale locale en Europe, de mieux faire connaître l’action sociale locale en Europe, de diffuser les bonnes pratiques et de promouvoir l’innovation sociale des collectivités territoriales européennes. ELISAN organise des évènements européens, contribue aux consultations de l’union européenne, informe ses membres sur les enjeux de l’union européenne dans le domaine social.

A propos de l'UNCCAS
Fondée en 1926, l’UNCCAS est l’une des plus anciennes associations d’élus locaux de France. Elle est le seul représentant national des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (CCAS et CIAS). L’UNCCAS fédère 3880 CCAS/CIAS (6000 communes) dont l’action concerne plus de 44 millions de citoyens sur l’ensemble du territoire (métropole et outre-mer). Les CCAS et CIAS, établissements publics locaux, ont un rôle de prévention et de développement social dans leur commune/intercommunalité. Ils gèrent de nombreux équipements et services de proximité en direction des familles, des personnes en difficulté, des personnes âgées ou handicapées. La lutte contre l’exclusion est le premier de leurs champs d’intervention.

A propos de la Fondation GDF SUEZ
La Fondation d’entreprise GDF SUEZ a été lancée en septembre 2010. Placée sous la présidence de Gérard Mestrallet, elle s’appuie sur 18 ans d’actions de la Fondation d’entreprise Gaz de France et de la Fondation SUEZ, et incarne l’engagement social, sociétal, environnemental du groupe GDF SUEZ et de ses 218 350 collaborateurs La Fondation d’entreprise GDF SUEZ apporte son soutien à des projets, et à leurs porteurs, qui s’inscrivent d’une part dans des actions de solidarité (aide aux personnes en situation de précarité en matière de santé, d’éducation, d’énergie…) et d’autre part dans des actions environnementales (protection de la biodiversité et des écosystèmes, lutte contre le réchauffement climatique, développement de l’habitat de demain…). Le programme « Energie Solidaire » est un des quatre programmes de la Fondation. Il se consacre à des projets liés à l’accès à l’énergie pour les plus pauvres ainsi qu’à la lutte contre les précarités énergétiques. En effet, plus de 1.3 milliards de personnes n’ont pas accès à une forme moderne d’énergie avec de lourdes conséquences sociales et environnementales. Favoriser cet accès revient à lutter contre les inégalités et la pauvreté, permet d’améliorer la santé et de préserver l’environnement. GDF SUEZ possède le savoir faire, la technologie et la capacité de recherche nécessaire pour appuyer concrètement les projets des ONG internes, comme des partenaires extérieurs.