www.unccas.org
Grenelle de l’insertion :
les CCAS-CIAS parties prenantes
www.unccas.org
Lille, le 29 mai 2008


Au lendemain des conclusions du Grenelle de l’insertion, l’UNCCAS se félicite de la dynamique engagée au plan national. L’UNCCAS qui regroupe la quasi totalité des CCAS-CIAS des communes de plus de 10 000 habitants majoritairement investis dans le champ de l’insertion, attache une grande importance aux orientations contenues dans la "feuille de route".

Parmi les propositions qui ont fait consensus, l’UNCCAS soutient notamment la volonté de simplification du cadre réglementaire mais aussi de mise en place de guichets uniques d’accueil adaptés aux bassins d’emploi. Elle approuve la volonté de renforcer la formation, la participation des bénéficiaires aux dispositifs d’insertion et l’accès au micro-crédit personnel garanti tout comme la formation des professionnels chargés de l’accueil des personnes en insertion.

Cependant, l’UNCCAS réaffirme son profond désaccord au sujet du projet de fongibilité des aides extra-légales des CCAS-CIAS. Elle défend la marge de manœuvre laissée aux CCAS-CIAS dans la gestion de leur politique d’aide facultative en ce qu’elle permet de répondre précisément à des besoins locaux avec rapidité, réactivité et souplesse d’intervention. L’UNCCAS rappelle également que les CCAS-CIAS participent déjà activement à de nombreux dispositifs mutualisés avec leurs partenaires (FSL, impayés d’énergie, etc.). Enfin, toutes les aides extra-légales ne visent pas directement le retour à l’emploi. Aussi, les CCAS-CIAS devront-ils nécessairement conserver la part importante des aides qu’ils délivrent aux personnes sans ressource et qui sont souvent bien loin des dynamiques d’insertion professionnelle inscrites dans le Grenelle.

L’UNCCAS émet aussi des réserves sur l’idée de faire du Service public de l’emploi (SPE) le seul point d’entrée de droit commun dans le parcours d’insertion (avec inscription automatique à l’ANPE). Favorable au principe de référent unique de parcours, l’UNCCAS souligne que les personnes très éloignées de l’emploi ont bien souvent besoin d’un accompagnement social avant toute démarche professionnelle. Or, la proposition du Grenelle qui permet au SPE de déléguer les missions d’accompagnement aux CCAS ne répond pas à la situation de ces personnes. Lorsqu’elles sont très éloignées de l’emploi et qu’elles s’adressent au CCAS, dans quelle mesure ce dernier devrait-il systématiquement réorienter vers le SPE sachant qu’un accompagnement social préalable s’avère nécessaire ? Cette réalité est partagée par de nombreux CCAS où des référents généralistes de parcours sont reconnus dans leur rôle d’accueil et d’accompagnement global des bénéficiaires.

Enfin, l’UNCCAS veillera à la traduction concrète de ces réformes. Elle souhaite rester pleinement associée à la démarche au nom de la mission d’accueil, d’orientation et d’accompagnement des CCAS-CIAS mais aussi de ses engagements pris en octobre dernier en faveur des travailleurs pauvres.


Contact presse
Hélène-Sophie MESNAGE - tél : 03 20 28 07 55 -


L’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale fédère plus de 3400 adhérents (5000 communes), représentant 40 millions de français.

Voir les propositions de l’UNCCAS dans le cadre des travaux du Grenelle